48H A BERLIN

SAMEDI

  • Prendre un 2ème petit déjeuner à l’hôtel après celui de l’avion, histoire de déposer sa petite valise. Nous avions logé au Sir Savigny hôtel, dans Berlin Ouest, idéal pour découvrir la culture et le style éclectique du quartier.  L’hôtel est très sympa, les chambres modernes parfaitement décorées et il y a un super petit déjeuner buffet dont on aura pas vu la couleur ! 
  • Déjeuner au restaurant Neni au 10ème étage de l’hôtel 25hours Bikini Berlin avec vue panoramique sur le zoo de la ville. Ambiance culinaire autrichienne et méditéranéenne. C’est hyper bon et le cadre est top. Le rooftop est très appréciable en été comme en hiver surtout pour les fumeurs. 
  • Visite de la collection privée de Christian Boros dans un bunker datant de 1942. Il y a d’ailleurs construit son penthouse au dernier étage et le reste du bâtiment sert d’espace d’exposition d’art contemporain regroupant une cinquantaine de sculptures et d’installations de sa collection personnelle dans un labyrinthe de 3000 mètres carrés avec des pièces pouvant atteindre 13 mètres de hauteur sous plafond. C’est complètement dingue. Attention, la visite des lieux se fait uniquement avec un guide. 
  • Petit arrêt shooping au concept store Voo Store, dans le quartier alternatif turc et punk de la ville.
  • S’offrir un restaurant gastronomique une étoile juste avant d’aller se défouler sur le dance floor. Le restaurant étoilé Richard, proche du club Watergate (vous pourrez même y aller à pied), est l’endroit parfait : cuisine française exquise et décor ultra moderne. 
  • Poursuivre la soirée au Watergate, un club mythique en bord de rivière avec du bon son et de grandes baies vitrées. Et pour ceux qui veulent la pousser encore plus, rendez-vous dans le mythique club du Berghain, dans un décor industriel à la sélection imprévisibile et garantissant du son jusqu’au lundi matin ! Tables VIP inexistantes et photos interdites. 

DIMANCHE

  • On saute le petit déjeuner dans la mesure où l’on s’est couché à midi ! Du coup, direction Hallesches Haus pour un brunch dominical. Réservation oblige. 
  • S’affaler ensuite dans les canapés de l’hôtel Das Stue pour le goûter. Ambiance piano-bar juste avant de décéder dans l’avion du retour ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *