SALAR D’UYUNI

10 choses à savoir sur le salar d’Uyuni : 

  • C’est le désert de sel le plus vaste du monde.

3 658 mètres d’altitude et 10 582 km carré de superficie.

  • Il y a 40 000 ans, un lac gigantesque recouvrait cette région et au fil du temps une croute de sel s’est formé pouvant atteindre parfois 120 mètres d’épaisseur. 
  • C’est la zone la plus froide de Bolivie avec des températures variant entre 20 degrés le jour et -10 la nuit. Ne tentez même pas de prendre une douche le soir depuis votre auberge ! 
  • On ne peut pas vivre sur le salar Il n’y a pas d’agriculture possible. Entre le volcan et le salar, il n’y a qu’une petite bande de terre où les hommes font de l’élevage et où l’on cultive.
  • C’est le plus grand miroir naturel du monde lorsqu’il pleut, de décembre à mars. De quoi réaliser de magnifiques photos en jouant sur la perspective et la profondeur du champ.  Le secret d’une photo réussie est de poser son appareil photo au ras-du-sol et près de votre objet : kinder surprise, ray ban, jouet, paquet de cigarettes, peluches… 
  • C’est le plus grand gisement de lithium au Monde avec 5,5 millions de tonnes soit 40% des réserves mondiales selon l’institut d’études géologiques des Etats-Unis.  
  • Le sel est toute la richesse de la région. Avant celui-ci était transporté à dos de lama. 
  • Au beau milieu du salar se trouve une île, IncaHuasi, qui veut dire “Maison de l’inca” en queshua. Elle mesure environ 24 hectares et était auparavant une île sous-marine. Elle est recouverte de coraux et de cactus géants pouvant mesurer 10 mètres. 
  • Du haut de ses 5300 mètres le volcan Tunupa protège les éleveurs de lama et les cultivateurs de quinoa. Il semblerait même qu’il soit à l’origine du sel sur le salar selon la légende.
  • Enfin, on y trouve un hôtel construit entièrement en sel. Quand j’y suis allée, il n’existait pas encore car croyez-moi, je l’aurai testé ! Même le mobilier est en sel ! 

Il y a tout un tas d’agences locales qui organisent le tour du salar. La mienne n’existe plus, ça date !  Comment ça se passe ? C’est assez simple : vous partez en 4X4 depuis les villes d’Uyuni ou de Tupiza, plus au sud, pour arpenter la province du sud Lipez et découvrir le Salar. Ils fournissent toute la food et vous dormirez dans des lieux à plus de 5000 mètres dons soyez équipés d’une bonne polaire.  Autre point important, choisissez bien votre groupe de voyage. Je parle en connaissance de cause ! Pour info, je suis partie depuis Tupiza et c’est pas mal comme ça tu termines par le salar. 

Pour voir le Salar recouvert d’une fine couche d’eau, il vous faut vous y rendre durant la saison des pluies, à savoir en mars. Toutefois, renseignez-vous sur la hauteur de l’eau car lorsque celle-ci dépasse les 30 centimètres, une partie du Salar est fermée au public et il est alors très difficile d’y accéder.

Un des endroits les plus fascinants et des plus inospitalier de la planete

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *